:: Plan du site Agenda Liens Rédacteurs Contact ::  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Vous êtes ici >> Sommaire >> Evénements >> La fête des voisins

La fête des voisins
 

Historique :

L’idée d’immeubles en fête est née en 1990, lorsque Atanase Perifan, élu municipal d’un arrondissement de Paris, et un groupe d’amis créent cette même année, l’association « Paris d’Amis ». A l’origine, cette association avait pour but de renforcer les liens de proximité et de se mobiliser contre l’isolement.

  • En 1999, l’association lance « la fête des voisins » dans le 17ième arrondissement de Paris. Le succès est immédiat. 800 immeubles y participent représentant 10.000 habitants.
  • En 2000, grâce au soutien de l’association des Maires de France, 30 municipalités parrainent l’opération. Résultat, 500.000 personnes se retrouvent autour d’un verre entre voisins.
  • En 2001, l’Union Nationale HLM rejoint l’association des Maires de France. Le mouvement s’amplifie. 1.000.000 de personnes.
  • En 2002, la tendance s’accentue. 2.000.000 de personnes.
  • En 2003, "la fête des voisins" s’exporte en Europe. 3.000.000 de participants.

Depuis sa création, le phénomène ne fait que prendre de l’ampleur, et cette année 2006 voit le nombre de participants atteindre les 5.500.000 participants.

Pourquoi une fête des voisins ?

Tout d’abord, "la fête des voisins" est l’occasion de rencontrer ses voisins pour développer la convivialité afin de rompre l’anonymat et l’isolement de nos villes et nos campagnes. C’est l’occasion de se retrouver autour d’un apéritif ou d’un repas entre voisins lors d’une journée à la fin du mois de mai ou début juin de chaque année. Quoi de plus enrichissant que de pouvoir mettre un nom sur un visage que l’on voit tous les jours ?

Un petit signe de la tête lorsque l’on se croise en voiture ? En résumé "la fête des voisins", est l’occasion de permettre aux gens qui se côtoient au quotidien mais sans nécessairement se parler, de briser la glace et tout simplement de faire connaissance.

Dans un second temps, "la fête des voisins" engendre une nouvelle dynamique entre voisins. Face à l’égoïsme et au chacun pour soi, il est nécessaire de développer des solidarités de proximité. "La fête des voisins" permet une dynamique où cordialité et entraide pourraient occuper une plus grande place. Dans une société où se développe le repli sur soi et la peur de l’autre, connaître ses voisins permet de mieux vivre ensemble.

Enfin, "la fête des voisins" est aussi une gageure pour l’avenir. En effet, quoi de plus motivant et rassurant que de pouvoir contribuer au rapprochement et à la rencontre entre les différentes générations. N’oublions pas que nos enfants sont le reflet de leurs parents, de ce que nous leurs inculquons.
Il est rassurant et sain de voir, dans les différents quartiers d’Epreville, des personnes essayer d’organiser ces réunions de voisinage. Rien n’est évident, rien n’est jamais acquis, mais le simple fait d’essayer et de recommencer face à la difficulté de faire bouger les choses, est déjà une victoire en soi.

En conclusion :

Malgré la difficulté d’organiser de tels rassemblements, il faut persévérer pour rompre avec l’isolement, car aujourd’hui il est parfois plus facile de communiquer avec l’autre bout du monde que de dire bonjour à son voisin ou à sa voisine.

 

Valéry Vesque
Jean-Claude Edouard
Stéphane Guérin

 

  Publié le : 11 février 2007
 
 
  
  Powered with SPIP
© 2005/2008 Stéphane Cadinot